LesAffiches.com
Vente d’affiches polonaises.

Votre panier

Le panier est vide
  • Kalisz 82_1
  • Catégorie: Jazz

L'affiche polonaise

About polish poster

cinemaposter.com

 

The Golden Age of Polish Poster 

L'âge d'or de l'affiche polonaise

-

Il y a plus de vingt ans, l'implosion du communisme en Europe a surpris tout le monde, l'homme de la rue comme les dirigeants politiques. Si la manipulation de l'information dans les pays communistes était une règle sinon une habitude, nous étions de notre côté soumis à une information qui caricaturait les régimes inféodés à Moscou, "l'empire du mal" comme disait Reagan en son temps, les réduisant à une série de clichés, primaires et souvent inexacts...

Bizarrement, après l'effacement du communisme, ces clichés ont la vie dure, et j'ai l'impression que l'Histoire bricole un peu la vérité. L'un de ces clichés voulait que l'art réponde à des directives édictées par le Parti, et doive suivre une ligne esthétique définie et contrôlée. La réalité pouvait être bien différente selon les pays.

En ce qui concerne la Pologne, il faut peut-être savoir que ce pays a été rayé de la carte pendant plus de 150 ans, dépecé par l'Allemagne et la Russie et ne subsistant qu'au travers de sa culture, de sa langue et de sa religion. La Pologne en tant que pays ne fut recréée qu'en 1918. Cela explique peut-être l'importance de la littérature et de la culture dans ce pays et de l'aura de ceux qui la font...

C'est dans ce contexte qu'il faut considérer "l'Affiche polonaise". Depuis le début du XXe siècle,"l'Affiche polonaise" a toujours existé, mais quand en parle en tant que mouvement artistique on fait référence à la période 1955-1985. Elle fut alors l'un des moments forts de l'histoire du graphisme mondial, l'un des repères essentiels pour tous les jeunes graphistes de l'époque. Ce mouvement se développa avec une créativité, une fantaisie, une invention et donc avec une liberté inconnue ailleurs... Parler de liberté de création dans un pays communiste de l'époque cadre mal avec l'idée manichéenne que l'on se faisait du communisme, mais les faits sont là, cette liberté de création existait en Pologne et nulle part ailleurs.

Tentant d'expliquer le phénomène, je disais alors que la censure économique était autrement plus contraignante que la censure politique. Car dans cette économie d'État, les codes de communication échappaient à la logique commerciale et il n'était qu'à comparer les affiches produites pour un même film à Varsovie et à l'Ouest, pour comprendre que les artistes respectifs n'avaient pas les mêmes contraintes. On aurait pu supposer que des mouvements semblables puissent se développer dans d'autres pays communistes. Il n'en fut rien, la Pologne fut une exception.

Comme toujours ce mouvement naquit de la rencontre de jeunes artistes désireux d'imposer leurs conceptions de l'image en s'adaptant aux particularités du lieu et de l'époque. "L'Affiche polonaise", c'est donc l'histoire de la prise de pouvoir de ce groupe d'artistes au sein des commissions et des structures existantes et de leurs succès à imposer et développer leurs communications originales, en dehors des conventions respectées à l'Ouest et de l'esthétique communiste définie à Moscou... On parle à tort d'un style de "l'Affiche polonaise", le seul point commun des artistes de ce mouvement était leur liberté de création, leur facilité à s'affranchir des codes, typographiques ou graphiques. Cette liberté fait que quarante ans après, les affiches de Tomaszewski restent étonnamment contemporaines. Chacun développait son langage particulier. Le style de Lenica ne pouvait se confondre avec celui de Swierzy, celui de Starowieyski avec celui de Cieslewicz… pour ne citer que ceux-là. Autre particularité, "l'Affiche polonaise" était avant tout un phénomène de rue, car si l'histoire ne retiendra qu'une dizaine de noms, peut-être moins, il faut savoir que toutes les affiches, les bonnes comme les moins bonnes, reflétaient cette différence, cette liberté, cette créativité.

Ce qui frappait l'étranger débarquant a Varsovie c'était cette luxuriance colorée des affiches, contrastant avec la grisaille de l'architecture... Il fallait un certain temps pour dépasser cette impression d'ensemble et établir une hiérarchie des valeurs, le support devenu valorisant attirait les meilleurs créateurs, établissant une concurrence et une émulation. L'État polonais, conscient du succès de l'affiche polonaise dans le monde, a favorisé la naissance de la première biennale internationale de l'affiche, modèle de référence aux quelques quarante manifestations du même type existant à ce jour à travers le monde, ainsi que du premier musée de l'affiche contemporaine...

Comme tout mouvement artistique, celui de l'affiche polonaise, s'inscrit dans le temps et dans l'espace, avec sa période de développement, de plénitude et de lente dégénérescence, à l'image même du système politique dont l'absurdité annonçait la faillite prochaine. Quand à l'implosion du communisme, les structures étatiques ont volé en éclats et en particulier celle de la production d'affiches, "l'Affiche polonaise" n'était déjà plus que l'ombre d'elle-même, non que les grands artistes devenus vieux ne produisaient pas des oeuvres de qualité mais le souffle, l'utopie avaient disparu, et l'affiche ne représentait plus rien pour les jeunes talents....

Presque tous les grands acteurs s'en sont allés discrètement… Zamecznik, Mlodozeniec, Lenica, Tomaszewski... ils appartiennent à l'Histoire... Aujourd'hui,"l'Affiche polonaise" et ses acteurs ne sont plus depuis longtemps des références pour les jeunes graphistes. L'Histoire fort injustement ne retiendra que quelques noms et quelques images, toujours les mêmes, "Moore" de Tomaszewski, "Wozzeck" de Lenica... occultant ainsi les autres qui faisaient la réalité et la force de ce mouvement à moins qu'à l'opposé, cette Histoire fasse apparaître que l'oeuvre de Tomaszewski échappe à l'Histoire du Graphisme pour rentrer dans celle de l'Art tout simplement, rejoignant en cela une autre figure emblématique de l'affiche, Henri de Toulouse Lautrec.

-

Alain Le Quernec

 

 

———

Pour découvrir plus amplement ce monde si particulier de l'affiche polonaise,

consultez cinemaposter.com 

la plus importante database actuelle consacrée aux affiches polonaises de cinéma

 404 créateurs connus - 6 861 affiches recensées - plus de 2 000 images visibles 

———

 

Gratuit Les barbares
4 produits en stock

Ajouter au panier
50,00 € l'unité Orchestre de chambre de Pologne
3 produits en stock

Ajouter au panier
60,00 € l'unité Chambre sur la mer
2 produits en stock

Ajouter au panier
50,00 € l'unité Expo cartes postales anciennes
6 produits en stock

Ajouter au panier

Please publish modules in offcanvas position.

DMC Firewall is a Joomla Security extension!